Quel est le système d’alarme maison qui correspond à votre budget ?

Système d'alarme

L’installation d’un système d’alarme dans la maison est le meilleur moyen de la sécuriser. Les compagnies d’assurance proposent même des remboursements élevés pour tous les résidents qui ont recours à ce dispositif de protection. La demande étant devenue importante, les fabricants offrent de nombreux modèles correspondant à différents budgets. Dans cet article, nous allons aborder la question des systèmes d’alarmes en fonction des capacités budgétaires des acheteurs en mettant l’accent sur l’efficacité de la vidéosurveillance.

Choisir un système d’alarme selon l’environnement et le budget

Avant toute chose, un système d’alarme conforme aux normes de performance doit comporter la certification NF. Il s’agit là d’un gage de qualité qu’on retrouve aussi bien sur les dispositifs de télésurveillance que sur les appareils classiques. La norme que nous venons de citer apparaît sous forme d’indication sur le nombre de boucliers :

  • Un bouclier unique pour les maisons dont l’accès est jugé difficile comme les appartements et studios situés à partir du 1er étage.
  • 2 boucliers pour les habitations où l’accès est considéré facile et qui comportent des effets personnels avec une valeur significative.
  • 3 boucliers pour les locaux commerciaux qui contiennent des stocks importants de marchandise estimés à plusieurs millions d’euros comme les œuvres d’art dans les musées et les pierres précieuses dans les bijouteries.

Comme nous venons de le voir, le choix de votre système d’alarme dépend, en premier lieu, du niveau de risques de l’environnement. Les habitants qui vivent dans un voisinage où les vols par effraction sont nombreux doivent opter pour un dispositif complet conjuguant contrôle volumétrique et protection périphérique. Si, par ailleurs, vous habitez dans un quartier paisible, choisissez l’un des deux.

La vidéo surveillance est prise en charge par une société qui surveille les images transmises par le dispositif en temps réel. Pour plus de sécurité, les professionnels procèdent à une évaluation précise de votre environnement et des caractéristiques de votre logement ou local commercial. Il sera alors question d’étudier plusieurs éléments comme les performances de l’isolement et la fréquence des passages.

Les différents types de systèmes d’alarme disponibles sur le marché

On distingue 3 grandes catégories d’alarmes de sécurité offrant différents niveaux de protection :

  • Les alarmes locales : Il s’agit de dispositifs non connectés composés d’une unité centrale et de détecteurs de mouvements suspects qu’on place souvent près des portes d’entrée et des fenêtres. Concrètement, cette variante a uniquement pour rôle de dissuader le cambrioleur de pénétrer à l’intérieur en constatant la présence des détecteurs. Si le propriétaire n’est pas chez lui, il ne saura jamais qu’on a essayé de le cambrioler. Une alarme se déclenche pendant quelques minutes et finit par d’arrêter.
  • L’appareil d’autosurveillance : Ce type d’alarme fonctionne via un réseau Internet. Muni d’une carte SIM ou d’un transmetteur GSM, il est dirigé à partir d’un appareil mobile comme un ordinateur ou un Smartphone. Dès que quelqu’un tente de s’introduire chez vous, vous êtes informé par message ou par appel téléphonique. Il ne revient qu’à vous, à ce moment-là, d’intervenir ou d’envoyer une tierce personne pour vérifier ce qui se passe.
  • La vidéo surveillance : C’est le dispositif le plus sophistiqué et, par conséquent, le plus coûteux d’entre tous. Un centre de surveillance à distance est alerté dès qu’une intrusion indésirable dans votre logement est filmée et que l’alarme se déclenche. Un spécialiste prendra les choses en main en vérifiant le contenu de la vidéo. Il décidera alors s’il s’agit d’une fausse alerte ou d’une situation alarmante qui nécessite une intervention immédiate. Sans même vous consulter, il va rapporter aux autorités la tentative d’effraction et de vol dont vous avez été victime.

La vidéosurveillance : une efficacité à la hauteur du prix !

Beaucoup de propriétaires demeurent hésitants lorsqu’il s’agit de joindre un dispositif de télésurveillance à leur alarme classique. Pourtant, cette initiative peut vous éviter des pertes considérables et vous permettre de quitter votre domicile même pour une longue période en ayant l’esprit tranquille. Un appareil ordinaire va déclencher une alarme lorsqu’une tentative d’intrusion est constatée.

Cependant, aucune personne ne se rendra sur place pour vérifier l’incident. Le cambrioleur peut s’enfuir, mais vous ne saurez jamais son identité. En revanche, avec un système de vidéosurveillance, tout est filmé. Le responsable sera alors interpellé par les services de police même si le cambriolage a été évité.

Les sociétés de sécurité recommandent aussi d’installer un générateur de fumée que les agents peuvent contrôler à distance. Ainsi, votre logement sera à l’abri de tout danger de manière permanente. Autrement dit, ce système de surveillance à distance ne prévient pas uniquement les cambriolages mais aussi les incendies. Dès que les premières flammes sont détectées, un signal est directement envoyé au centre des pompiers.

Les démarches à suivre pour choisir votre système de vidéosurveillance

Pour choisir un système d’alarme qui correspond à vos besoins mais aussi au budget dont vous disposez, vous devez tout d’abord, définir vos attentes et anticiper les risques potentiels encourus dans votre logement ou local commercial. Il est donc important de savoir ce que vous souhaitez protéger au juste. Est-ce votre résidence principale ou votre maison de vacances ? Si vous éprouvez le besoin de renforcer la protection d’une pièce ou d’un espace plutôt qu’un autre, il faut aussi en être conscient. Décidez également si l’intervention d’un agent de sécurité ou des autorités en cas de besoin fait partie de vos revendications.

Par ailleurs, il vous sera utile d’identifier les défaillances de votre logement ou commerce en termes de sécurité. Ces contraintes peuvent apparaître au niveau de problèmes d’isolation et des points d’accès. On ne choisit pas le même appareil de surveillance pour une habitation avec 3 fenêtres qu’avec une dizaine de zones d’ouverture comme c’est le cas dans une villa de maître.

De plus, il convient de tenir compte de vos habitudes de vie. Par exemple, si vous avez des animaux domestiques, ce serait inutile d’installer un dispositif qui se déclenche à chaque fois que votre petit chat décide de circuler dans la maison. Une fois que vous aurez passé en revue les éléments précédemment cités, vous devez les communiquer au spécialiste chargé d’installer votre système d’alarme. Il saura alors vous orienter vers le choix qui convient au mieux aux caractéristiques de votre habitation d’une part et à votre mode de vie d’une autre.

Bien installer votre système d’alarme pour une protection optimale

Installer votre système d’alarme de manière aléatoire est une grosse erreur. Ainsi, demander l’avis d’un expert est primordial même si vous pensez connaître les meilleurs emplacements pour vos vidéos et détecteurs de mouvements. Voici toutefois les endroits à protéger de manière prioritaire : la terrasse, les fenêtres, les baies-vitrées et, de toute évidence, la porte d’entrée principale. Des détecteurs et autres équipements de surveillance doivent y être posés afin d’émettre un signal à la moindre tentative d’intrusion.

Les caméras doivent aussi avoir un champ de vision suffisamment dégagé pour ne pas rater ce qui se passe. Ce serait dommage d’installer un système de sécurité aussi performant pour vous retrouver avec des bandes vidéo bloquées par un élément de mobilier, un mur ou des étagères. De plus, pour une efficacité optimale, le bloc sirène ne doit pas être à proximité de la centrale de commande pour que le cambrioleur ne soir pas en mesure de détruire le bloc d’alarme facilement.

A noter : Il est vivement recommandé de camoufler les points de surveillance en leur choisissant des emplacements stratégiques difficiles à repérer à première vue.

Quel caméra mobile choisir ?
Installation de système de vidéo-surveillance : contacter un spécialiste en ligne